Avec la chanson d’Alicia Keys dans la tête depuis que nous avons franchi le panneau « Welcome in New York City », nous cherchons désespérément notre camping pendant au moins 2 heures (réellement 2 heures, ce n’est pas une façon de parler), en tournant en rond dans les banlieues plus ou moins r​​assurantes (il est déjà 21h)…
On finit par se dire qu’il vaut mieux demander et heureusement une guichetière prend la peine de nous écrire la direction à suivre, je crois qu’on chercherait encore sinon !

Où camper près de New York City ?
Le camping « Liberty Harbor Marina » est en fait une partie du parking de la marina de Jersey city (juste en face de New York), ils ont numéroté les places, mis des sanitaires et voilà c’est un camping pour caravane et RV uniquement ! Bon… ne nous plaignons pas ça ira très bien pour deux nuits et on est à 10 minutes de métro de New York avec vue sur le dos de la statue de la liberté.
Tarif : 120 dollars la nuit tout de même…

Nous attaquons directement par le très touristique et émouvant World Trade Center, encore en pleine re-construction du métro… entouré de barricades et de policiers pour surveiller le chantier du gigantesque projet de construction de la nouvelle station de métro et la nouvelle tour en hommage aux morts du 11 septembre.


Nous sommes courageux donc nous marchons ensuite jusqu’à China Town, Little Italy, Soho, Noho et Nolita. Nous suivons l’avenue Broadway pour aller jusqu’au Madison Square, rendez-vous des new-yorkais pour le « lunch » du midi. La cabane à burgers du parc a apparemment un succès fou puisque la file d’attente fait au moins 20 mètres de long (là encore je n’exagère pas) ! Nous faisons comme les locaux et décidons de manger dans le Madison Square, sauf que nous…bon… ce sont des coquillettes et du chorizo embarqués dans notre tupperware… c’est tout de suite moins glamour.

Après cette pause coquillettes nous marchons encore jusqu’à l’Empire building puis nous décidons de prendre un bus « hop-on hop-off » pour économiser nos pieds (et aussi notre dos car il faut porter Lya qui fatigue). Avec le bus nous retraçons plusieurs quartiers de la ville, jusqu’au port où nous faisons un petit arrêt pour voir le quartier assez artistique et s’accorder un moment de détente en mangeant des donuts de toutes les couleurs (c’était incontournable non ?).

Nous descendons ensuite à Time Square avec ses publicités lumineuses gigantesques sur tous les immeubles. Des gens déguisés en toute sorte de personnages pour grappiller quelques dollars aux touristes (ou toutes nues avec le drapeau américain peint à même les seins). Tout le long de la rue c’est un grand bain de foule ! Passage obligé aussi par le quartier des comédies musicales et théâtres de Broadway.

Nous marchons ensuite jusqu’au, lui aussi mythique, Central Park (et ça fait quand même du bien de respirer à nouveau un petit peu d’air frais et ne plus entendre les klaxons). Des gars proposent de faire un tour de vélos avec remorque mais à 3 dollars la minute, on s’en passera ! Un grand parc avec un lac et des rochers au milieu des buildings c’est quand même assez surréaliste. Enfin, nous reprenons le bus pour la tournée de nuit qui nous emmène sur le pont de Brooklyn et nous refait faire le tour de la ville avec les buildings éclairés de toutes les couleurs… cette fois c’est sûr l’appareil photo n’a plus de batterie, on a trop « flashouillé » la ville dans tous les sens !