Dans les années 1630 les missions Jésuites qui étaient dans l’actuel Brésil se sont déplacées vers l’Argentine.

Les Jésuites ont créés des missions dans le but de protéger les indiens Guaranis des colons portugais qui les utilisaient comme esclaves pour l’exploitation de la canne à sucre. Entre le nord-est de l’Argentine, le Paraguay et le Brésil 35 missions ont ainsi vu le jour.

San Loreto

Même si le but était de les protéger, les Jésuites ont aussi entravé la liberté des Guaranis qui vivaient dans la communauté, travaillaient tous les jours (au potager communautaire et dans les ateliers pour travailler la céramique, le bois, le métal…) et devaient demander l’autorisation pour sortir.

Les Jésuites ont finalement été chassés par les Espagnols et les missions abandonnées puis brûlées.

Nous avons visité deux missions en Argentine : Loreto et San Ignacio Mini. Après plus de 100 ans d’abandon, les églises, maisons et anciens ateliers sont en ruines. San Ignacio Mini a été en partie reconstruite et il est plus facile de se rendre compte des dimensions de la mission. Loreto a été dévorée par la forêt mais grâce aux guides on arrive assez bien à imaginer les constructions de l’époque. Avec la jungle omniprésente, les ruines de Loreto ont un côté mystérieux très agréable. (Enfin moi et mon âme de poète on aime les vieilles pierres cachées dans la forêt lol).

(San Ignacio Mini a une ambiance différente, beaucoup plus touristique car mieux restaurée, on y retrouve boutiques d’artisanat, vendeurs de rue et mendiants.)

NB Baroudeurs : plusieurs missions vous proposent de camper gratuitement sur leur parking. C’est le cas par exemple de Loreto où nous avons pu bivouaquer gratuitement et utiliser wc et cuisine.