26.10.2020
Nous arrivons de nuit à Stone Town donc difficile de juger la ville. En tout cas je suis bien contente de ne pas conduire… de nuit entre piétons et vélo ça fait peur !

Après une heure de route environ nous atteignons l’appartement que nous avons loué sur la plage de Kiwengwa. C’est magnifique !
Vraiment très beau, des petits appartements sur deux étages, directement les pieds dans le sable blanc, sous les cocotiers !
Il est tard donc je vais juste à la petite boutique du coin trouver quelque-chose à manger pour le soir puis dodo !

Hébergement : Surfescape Beachfront Apartment

27.10.2020
Balade sur la jolie plage de sable blanc de Kiwengwa, les hôtels sont plutôt déserts à cause du covid, certains sont carrément fermés. Les rabatteurs sur la plage n’en sont que plus « oppressants », disons plutôt collants… comme il n’y a pas beaucoup de touristes on a du mal à s’en débarrasser gentiment.
Nous suivons l’un d’eux pour un petit-déj’ 100% local ! Dans les ruelles derrière la plage, nous n’avons pas le vue sur l’océan mais nous avons l’authenticité d’un petit -déjeuner entouré de massaÏ ! Au menu : chapati (sorte de crêpe), haricots rouges et thé chaï. Eux rajoutent du poisson… nous n’osons tout de même pas le poisson de bon matin.

Dans l’après-midi nous allons au Nord de l’île à Niguri. Village avec de gros hôtels en bord de plage; on se demande comment les locaux font pour accéder encore à la plage… Nous admirons le coucher de soleil sur les bateaux et les parties de foot sur la plage. Et la soirée finit dans un resto turc mais qui propose de bons plats de fruits de mer, délicieuse poêlée de poulpe aux épices !

28.10.2020
Nous allons au Sud de l’ïle cette fois, à Jambiani.
Petit détour par « The rock« , le mythique restaurant sur un petit ilôt ! Probablement l’image la plus connue de Zanzibar, il faut dire que le point de vue vaut le détour !

A Jambiani aussi il y a de nombreux hôtels sur la plage, il est bien loin le petit village de pêcheurs… Nous ne savons même pas comment accéder à la plage alors nous décidons de manger dans une auberge de jeunesse pour profiter de leur plage et de la piscine.
Super endroit ! Le « New Teddy » a de jolis petits bungalows, une piscine, un resto sympa avec des livres à disposition… on y dormirait si on avait pas déjà l’appart.

29.10.2020
En rentrant hier soir nous avons été « alpagués » par Souleyman qui propose des excursions. Cette fois nous en acceptons une… nous partons donc ce matin pour le Safari Blue (135 dollars pour nous 4, repas inclus) !
Après une bonne heure de route nous rejoignons un groupe de touristes et nous embarquons à une douzaine sur chaque bateau. Premier arrêt sur un banc de sable, baignade et fruit frais. Heureusement nous étions les premiers car 20 minutes plus tard 4 autres bateaux accostent et le banc de sable devient tout petit d’un coup ! Et encore nous sommes en basse saison et en période corona… !

Nous faisons un peu de snorkeling, il y a de jolis poissons mais beaucoup de coraux morts, trop de touristes, trop de crème solaire et de vapeur d’essence probablement…
Nous allons ensuite vers une île pour le repas du midi et un peu de shopping, super repas avec langoustes, crevettes et poulpes grillés, riz, frites, nickel ! Nous admirons aussi un baobab vieux de plus de 100 ans !
Ensuite baignade dans la mangrove puis entre des ilets à l’eau cristalline !
Nous rentrons tout cramés ! Heureusement que nous avions gardé les T-shirt pour la baignade, la nuit va être douloureuse !

30.10.2020
Dernier jour avant le retour… nous n’avons pas du tout envie de rentrer et de retourner aux attestations de sortie et aux masques !
Pas le choix malheureusement… Nous voulions visiter Stone Town, mais la ville est un peu risquée avec les élections pendant quelques jours. Nous ferons donc une journée farniente, plage, lecture et baignade !
Nous rencontrons une famille massaï sur la plage, les hommes construisent des petites boutiques en bois, les femmes assises sur le sable font des colliers et bracelets de perles. Je m’assieds près d’elle et on essaye de discuter en mélangeant quelques mots d’anglais, swahili, italien… on ne comprends pas tout mais on s’en fout, tout le monde sourit et on passe un bon moment.

Elles s’amusent en voyant les boucles d’oreilles de Benoit (écarteurs), « like a real massaï haha! ». La mamie lui prête une boucle massaï, un joli fou rire !

Le lendemain nous visitons la plantation d’épices Tangawizi sur le chemin de l’aéroport. Super plantation avec un guide qui nous présente chaque plante et épice et prends le temps de bien expliquer (et de me laisser traduire aux enfants).