Besoin d’air, besoin de se changer les idées sans partir à l’étranger, c’est décidé on s’organise un week-end entre copines, pas trop loin !
« Pas trop loin » bien sûr c’est subjectif… pour nous ce sera Dijon, 4 heures de route environ donc on peut y être en une 1/2 journée, ça a l’air joli et on ne connaît pas, allez go !

Vendredi après-midi nous voilà donc en route pour Dijon que nous atteignons en moins de 4h et sous le soleil ! Nous louons un petit Airbnb en plein centre-ville et trouvons un stationnement gratuit assez facilement Boulevard Carnot.
Couvre-feu oblige, la visite du soir sera courte, le temps de se mettre l’eau à la bouche pour le lendemain.

Info culture express 😉 : sur la façade de Notre-Dame de DIjon, on distingue de nombreuses « chimères », souvent confondues avec les « gargouilles », qui crachent de l’eau, les chimères ont (juste) une fonction décorative et n’évacuent pas les eaux de pluie.

Le samedi matin nous choisissons de faire un tour aux Halles du marché, repérées la veille et qui heureusement sont ouvertes malgré le virus, la seule animation de la ville qui est ouverte d’ailleurs… snif. Les étals sont très variés et donnent tous plus faim les uns que les autres. Nous prévoyons de revenir faire le plein mais pour l’heure direction le palais Ducal.

L’office de tourisme est idéalement située dans l’enceinte du palais Ducal, malheureusement elles nous confirment tristement que tous les musées et monuments sont fermés (à l’exception des Halles, des églises, parcs et cathédrales que nous pouvons visiter).
Nous passons toucher la fameuse chouette (de la main gauche !) ça porte bonheur. Puis visite de la moutarderie Edmond Fallot et leur innombrable choix de moutardes ! Au cassis, à la noix, au pain d’épices, au basilic… pas d’atelier de fabrication cette année mais le plus dur est finalement de choisir quelle moutarde prendre en souvenir !

Nous déambulons ainsi toute la journée dans le centre-ville de Dijon, découvrant tantôt un joli toit de tuiles vernissées, là un lutin étrange accroché à la façade d’une église, des maisons à colombages, un parc avec une fontaine majestueuse (Darcy) ou encore le joli jardin botanique pour une pause fraîcheur.

Si comme nous, vous vous demandez pourquoi il y a souvent un ours blanc représenté à Dijon, et bien c’est en hommage à « L’Ours blanc », une statue du sculpteur animalier François Pompon, originaire de Saulieu, juste à côté et dont vous pourrez voir une belle reproduction dans la jardin Darcy.

Dijon est une ville qui mérite vraiment le détour, et qui doit valoir encore plus le coup lorsque les musées, boutiques et restaurants sont ouverts 😉

Sur le chemin du retour nous faisons une escale à Dole, autre jolie ville qui mérite bien une pause !